Las materias primas, engaño o escasez real?


Comparte este artículo con tus amigos:

Les cours du pétrole jouent toujours au yoyo. Tout est sujet à inquiétude. Soit le baril a trop baissé, soit c’est la grève des raffineries de Total, ou l’intention que l’on prête à l’OPEP de fermer un peu ses robinets… que l’on anticipe !
Le pétrole est un produit sensible, pour une filière organisée et des clients qui n’envisagent pas de se passer d’énergie. La moitié de la consommation mondiale d’énergie est engloutie par 15% de la population de la planète.

Les choses vont bouger très vite. La boulimie chinoise concerne non seulement l’énergie mais aussi toutes les matières premières. ( note d’econologie : évidement, le reste du monde, les USA en tête, n’est pas ni boulimique ni dangereusement dépendant du pétrole…) Et depuis quelques mois, le monde se réveille, observe et s’inquiète. La pénurie est-elle en vue ? Durable ? Pour favoriser les spéculations ?

Face aux craintes de manquer et aux risques de tensions, voire de conflits que cela risque d’engendrer, on re-ouvre le chantier des énergies renouvelables dont le double objectif est de garder son indépendance énergétique et de protéger l’environnement.
Las materias primas, o una falsa alarma verdadera escasez ?, 1131ème calle de los empresarios registro Sábado Mayo 21 2005, Didier Ades y Dominique Dambert.

(Re)écouter l’émission ici

los comentarios de Facebook

Dejar un comentario

Su dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados con *